L'Aquaterra ou le complot de l'Auvergnat Cola - 15 juillet 2017

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'Aquaterra ou le complot de l'Auvergnat Cola - 15 juillet 2017

Message par Pierre le Mar 25 Juil 2017 - 18:49

Gilles a encore du cassoulet ?
avatar
Pierre
Invité

Messages : 508
Points : 544
Date d'inscription : 20/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Aquaterra ou le complot de l'Auvergnat Cola - 15 juillet 2017

Message par Olivia le Mar 25 Juil 2017 - 10:46

Pierre a écrit:

Conclusion: je vais chez Nicolas cet après-midi pour qu'il me "répare" mon quadriceps ....Etant en vacances à la fin de la semaine, il a 5 jours pour me remettre d'aplomb. S'il n'y arrive pas, je vais chez Thomas la semaine prochaine ....(à moins qu'il ne soit en vacances ?). Ensuite, je vais Sébalo le podo pour me refaire des semelles et chez Cécile pour prendre des vitamines.
Puis si tu as encore mal, tu peux passer chez Gilles, il a quelques bonnes choses qui peuvent aider à calmer la douleur drunken



Très beau CR Pierre, tu m'as ramenée de façon très fidèle à ce que nous avons vécu deux ans en arrière  Smile (Simon et moi étions moins difficile sur le cola)
Now, préserve les quatri et y'a plus qu'à....
Bonnes vacances.

sunny
avatar
Olivia
Invité

Messages : 206
Points : 220
Date d'inscription : 15/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Aquaterra ou le complot de l'Auvergnat Cola - 15 juillet 2017

Message par laurent le Lun 24 Juil 2017 - 21:40

Merci Pierre pour ce super CR. Même si tu n'aurais jamais du faire cet Aquaterra, félicitations et bon UTMB 2018 bien mérité.
Quand au coca, il ne t' en restait pas du GRP 2014, tu en avait un stock pour au moins 10 ans
avatar
laurent
Modérateur

Messages : 1219
Points : 1403
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 45
Localisation : st martin le beau

Revenir en haut Aller en bas

L'Aquaterra ou le complot de l'Auvergnat Cola - 15 juillet 2017

Message par Pierre le Lun 24 Juil 2017 - 10:53

Ci-joint mon CR suite à ma participation à l'Aquaterra - 110 km, 4500 m D+.

Tout d'abord, un petit "flash-back":
- 3 juillet: je participe à un petit foot entre amis sans prétention. Résultat: une violente douleur au quadriceps au bout de 15 mn. Je finis dans les buts ....Probabilité forte de claquage,
- 8 juillet: après avoir "boité" 3 jours, je me résigne à consulter le médecin. Diagnostic: 6 semaines d'arrêt. Malgré quelques vaines protestations, je me tais .............et fonce chez la pharmacienne pour acheter du strap, de l'huile à l'arnica et de l'efferalgan. Elle fait la moue ...,
- 12 juillet: garden party du Président où beaucoup d'entre-vous me déconseillent de participer,
- 14 juillet: grosses hésitations mais Ingrid souhaitant ardemment participer au 21 km, 1000 D+ (Artensiel), nous partons. Advienne que pourra ! Alea jacta est !  

23 h 15: après une petite heure de repos, me voici sur le pont, point de départ, à Bort les Orgues. Le feu d'artifice tire à sa fin, le contrôle minutieux des sacs est effectué.  1er constat: nous ne sommes pas nombreux ....73....Je me dis en moi-même: "Cela n'est pas bon signe ....Les chasseurs de points UTMB (5 en l'espèce) ne sont pas là, cela signifie que cette course est exigeante !".  

Briefing de l'organisatrice: " ..................vous allez cheminer sur les terres du Haut Cantal, autour des lacs de Lastioulles, La Crégut, le Tact pour revenir en Haute Corrèze sur la très préservée rive droite du lac de Bort les Orgues, au fil de la Dordogne. Technique, exigeant, ce parcours est un vrai défi !
Du centre ville de Bort les Orgues et plus symboliquement du pont enjambant la Dordogne (432m) à La Crégut (942m) puis autour de la retenue du lac de Bort les Orgues, ce grand tour vous transporte vers une terre indomptée et envoûtante où l'authenticité et la découverte guideront chacun de vos pas. Laissez vous porter par la beauté des paysages traversés où le charme de ces panoramas exceptionnels agit comme un aimant... Mais, attention, nous sommes bien dans le monde de l'Ultra... et la difficulté va grandissante et notamment à partir du 83ème kilomètre ...."

Après ce "coup de pression", le départ est donné. Mes premières pensées se tournent vers mon quadriceps. Il s'agit des premiers pas de course depuis le 3 juillet. La douleur est là mais pas trop embarrassante ....Il faut "chauffer". J'accroche un petit groupe de 4 trailers expérimentés. Au 15ème kilomètre, je me retrouve tout seul. Le doute s'installe: la douleur est là, mon entraînement conséquent depuis le début d'année (320 km ......), "mais qu'est-ce que je fais là au milieu de la nuit alors que je serais bien mieux à profiter de ce long week-end en partageant un bon moment avec mes amis ...". Tant bien que mal, je rejoins le ravitaillement du 21ème km. Je recharge les batteries et "HORREUR", il n'y a pas de Coca Cola (le vrai, l'unique !) mais de l'Auvergnat Cola ...............Diantre, tous les éléments sont contre moi. Heureusement, j'ai mes fioles de vrai Coca. Coquin d'auvergnat, toujours prêt à économiser quelques cents ....Toutefois, il y a du saucisson, du fromage, ....du local en résumé ! Bon, c'est reparti. Cette première partie est relativement roulante. J'arrive à 6 h 50 au 45ème km à Cros avec 2 h 40 mn d'avance sur la barrière horaire. L'espoir de rallier l'arrivée  se lève avec le soleil . Côté quadriceps, la douleur est là mais ne me dérange pas trop. La bête est coriace ...

Direction le château de Val (Jean Marais aurait escaladé une de ses tours dans le Capitan) et le lac. Un parcours de 2-3 km "into the wild" nous est réservée avant de rejoindre les participants du 70 km, 42 km et 21 km. Après ces heures de solitude, il y a des avions de chasse (ils sont au début de la course) qui nous doublent sans cesse. Agaçant, frustrant, énervant. J'arrive au 58ème km (mi-course) vers 10 h. Je peine à retrouver mon sac de délestage (bondé comme d'habitude avec du ravitaillement pour 15 jours ....) et je change de chaussettes. En effet, nous avons traversé des ruisseaux à maintes reprises et, bien évidemment, les "pattes chaudes" n'ont pas manqué ....Je repars rapidement. Je dois rallier le 83ème km avant 16 h 30. Au regard de mon avance, je compte y arriver vers 14 h 00. Mais , comme annoncé, le parcours se corse (montées / descentes incessantes), chaleur importante, .................Je cours avec un marathonien, il est blessé. Nous discutons et ....................nous nous égarons .......Résultat: 20 mn de "jardinage" et quelques D+ en complément. Je fulmine ! Si je rate les barrières horaires pour 20 mn Evil or Very Mad , je gamberge. Finalement, j'arrive au 83ème km vers 15 h 15 (1 h 15 mn avant la barrière horaire). Etat général: correct, mon quadriceps ne me dérange pas trop. J'ai l'impression que l'ensemble de ma jambe droit compense ma fragilité du quadri ? Bref, je repars pour la dernière partie. Les montées et les descentes sont de plus en plus raides mais je ne lâche rien. Certains de mes compères ne semblent pas dans le même état d'esprit. Mon but: atteindre Outreval avant 19 h 30. C'est la dernière barrière horaire qui compte. Pendant 1 heure, je n'ai pensé qu'à obtenir cette confirmation. Ingrid, ayant terminé entretemps son 24 km en 4 h, et l'organisation me l'ont confirmé. Cela va passer mais il ne faut pas baisser la garde. Restons en mode "warrior". Tout au long de ces pérégrinations, nous pouvons admirer ce superbe lac et ces petits chemins ombragés entourés de murets. Magnifique ! Je discute avec un chasseur de points UTMB, il vit dans le passé ....il faisait 15 km en 47 mn. Nous ne jouons pas dans la même catégorie: je me contente d'un 59 mn. Néanmoins, il est derrière moi Very Happy . Les ravitos s'enchaînent, les gens sont adorables, aux petits soins. J'arrive à Outreval à 19 h 00. C'est dans la poche ! Je profite. 1er bilan: le quadriceps a tenu, je ne suis pas dérangé par les ampoules, ...Bref, je m'en tire bien au rapport qualité/prix/entraînement. Néanmoins, j'ai oublié de vous écrire que j'avais un atout maître: Simon était avec moi. Il a cheminé avec moi durant toute cette journée. Cela peut vous paraître idiot mais ma foi catholique me permet de croire en sa présence. Il a été mon ange gardien durant cette journée. Secrètement, je m'étais promis de rallier l'arrivée avec lui et pour lui. Merci Simon ! Je sais que tu m'accompagneras encore dans de nombreuses aventures y compris extra-sportives. Je suis également sûr que tu veilles sur beaucoup d'entre-nous de là-haut.

Rassuré, je repars sereinement pour les 15 derniers kilomètres. En guise de fin, une "patate" monstrueuse de 200 m et ensuite de la route forestière et de la route bitumée. A 30 mn de l'arrivée, je n'en peux plus, je remets les gaz .....je me mets à courir à plus de 10 km/h et je double 5 compères, qui me prennent pour un malade. Je finis quasiment au sprint en 21 h 25 mn. Mission accomplie. 5 points UTMB "in the pocket". Participation UTMB 2018 assurée. Maintenant, je vais respecter les 6 semaines d'arrêt. Les vacances vont être bénéfiques.

Bilan final: course très exigeante. Une très bonne organisation. Parcours superbe. Un point très positif: le parcours est ombragé tout le long ce qui permet de ne pas trop souffrir de la chaleur. Points négatifs: l'Auvergnat Cola...., l'oubli de mon sac de délestage: à l'heure qu'il est, je n'ai toujours pas de nouvelles ....

Conclusion: je vais chez Nicolas cet après-midi pour qu'il me "répare" mon quadriceps ....Etant en vacances à la fin de la semaine, il a 5 jours pour me remettre d'aplomb. S'il n'y arrive pas, je vais chez Thomas la semaine prochaine ....(à moins qu'il ne soit en vacances ?). Ensuite, je vais Sébalo le podo pour me refaire des semelles et chez Cécile pour prendre des vitamines.
avatar
Pierre
Invité

Messages : 508
Points : 544
Date d'inscription : 20/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Aquaterra ou le complot de l'Auvergnat Cola - 15 juillet 2017

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum